Interview : Lyn Baines, présidente de SABS

Pendant les quelques jours passés à la convention Barbershop espagnole « En Armonía », nous avons pu rencontrer Barbara Burks et Lyn Baines, respectivement secrétaire et  présidente de l’association espagnole SABS (Spanish Association of Barbershop Singers). Lyn nous a accordé une interview malgré son emploi du temps chargé … depuis près de 6 mois par les préparatifs. Voici la retranscription de cette interview.

Lyn Baines & Barbara Bruks
Lyn Baines et Barbara Burks (crédit photo : Eric Ideler)

FrABS : Ici, on nous a déjà dit que le Barbershop est presque un culte, qu’il peut vite prendre le pas sur votre vie … Vous, comment avez-vous « attrapé » le virus Barbershop ?

Lyn Baines : Je ne chantais pas dans la chorale de l’école, mais je faisais du théâtre amateur. Quand j’ai  fini mes études je ne chantais toujours pas. En 1994, j’ai entendu un « chorus » (ndlr : choeur Barbershop) chanter dans un jardin public et ils m’ont demandé si je voulais venir à leur répétition. Je me suis dit « Pourquoi pas ? ». C’était le début – j’ai rejoins le chorus et ai été accrochée par le Barbershop. A l’époque c’était différent, et le Barbershop a bien évolué depuis que j’ai commencé.

F : Quel est votre meilleur souvenir du Barbershop ici en Espagne ?

L : Mon meilleur souvenir ? … A la convention de cette année, celui de rencontrer nos deux quartets invités Musical Island Boys et Lovenotes et de travailler avec eux. Ce sont des gens si talentueux , si humbles, et dont la mission principale est de donner du plaisir à leur public et à la communauté des Barbershoppers. Rien n’était trop demandé pour eux, et c’était très agréable de les accueillir. Je les réinviterais sans hésiter une seule seconde.

F : Vous-êtes vous appuyé sur la communauté anglophone en Espagne pour développer le Barbershop ?

L : En partieJ’ai été approchée par deux espagnoles – Nico et Jorge de las Peñas Plana, qui avait découvert le Barbershop sur Internet et avaient été à leur premier Harmony College en Allemagne (nldr : université d’automne d’harmonie, spécifique au Barbershop) et qui ont décidé de se mettre à la recherche de Barbershoppers sur Internet en Espagne. A cette époque, il s’agissait surtout d’expatriés et ils étaient peu nombreux à chanter.

Nous nous sommes réunis en assemblée constituante en juillet 2008 : SABS était née. Nous avons fait notre première mini-convention en 2009 et n’avons pas regretté. Nous avons actuellement 168  membres, mais quelques chorus ne renouvellent pas leur adhésion s’ils ne peuvent entrer en compétition lors de nos conventions. C’est un point à régler.

F : Avez-vous des conseils à nous donner pour encourager le Barbershop en France ?

L : Durant cette année, nous avons organisé des ateliers « Sing Harmony in a Day » (ndlr :  Chanter en harmonie en un jour – « Barbershop en un Día » ) dans les conservatoires partout en Espagne, pour encourager plus de gens à chanter du Barbershop et accroître le nombre de nos membres. C’est une chose que vous pouvez également faire. Les quartets espagnols Hanfris et Aftershave nous ont aidé à mener ces ateliers … peut-être peuvent-ils le faire pour vous,  même si c’est peut-être encore un peu trop tôt ! Je serai absolue ravie de vous fournir toute l’aide dont vous aurez besoin dans ce but.

Faites autant de publicité que vous pouvez, faites des Flashmobs quelque part et mettez-en une vidéo sur Youtube. Faites le Buzz ! Passez à la télé, à la radio dès que vous pouvez . Faites des concerts gratuits pour les écoles et les académies de musique – c’est idéal pour recruter de nouveaux chanteurs. C’est beaucoup de travail et ça n’arrivera pas du jour au lendemain, mais ne perdez pas la foi. Vous y arriverez !

F : Merci infiniment, Lyn.

Propos recueillis par Davy Dauby, pour FRABS.

Laisser un commentaire