Chanter en groupe

Comment chanter en quatuor ? 

Vous avez compris les bases, vous avez vos arrangements préférés sous la main, et votre quatuor Barbershop est constitué. Peut-être même que votre expérience du chant en chorale pourra vous aider à démarrer rapidement. Prêt à vous lancer ? Pas si vite ! Prenez encore quelques minutes pour lire nos derniers conseils. En effet, chanter en groupe, et particulièrement à quatre, est plus difficile qu’il n’y paraît. La plupart de ce qui suit relève du bon sens mais, pourtant, de nombreux quatuors semblent éprouver des difficultés à faire la transition entre le chant en chorale et le quartet Barbershop. L’élément primordial à intégrer est le rôle prépondérant du Lead au sein de la formation.

  1. Les chanteurs suivent le Lead, étant donné l’absence de directeur / chef de chœur ;
  2. Les chanteurs s’accordent sur le Lead à tout moment, et non sur un point, un accord ou une note arbitraire (voir plus loin) ;
  3. La chanson est interprétée par le Lead : cela implique que le quatuor décide d’un plan d’interprétation et que le Lead l’exécute, tandis que les autres chanteurs suivent, en harmonie ;
  4. La posture et la gestuelle (présence sur scène, présentation visuelle) sont décidées à l’avance par le quatuor, puis mises en place par le Lead via des repères connus (le plus souvent, des gestes des mains) que les autres chanteurs suivent grâce à leur vision périphérique ;
  5. La précision sur les mots et les notes est très importante pour tous les chanteurs : la moindre erreur de l’un des membres s’entendra immanquablement.

S’accorder

L’objectif final est de donner l’impression que le quatuor chante « d’une seule voix » ; contrairement à d’autres styles a cappella, c’est l’accord global qui doit résonner, et non les voix prises indépendamment. Pour cela, les chanteurs s’accordent sur le Lead, en faisant varier différents aspects de leur voix :

  1. La hauteur. De nombreux supports (livres, articles, …) existent sur le thème du « chanter juste », et des adaptations sont parfois nécessaires pour obtenir le meilleur résultat. Certains chanteurs doivent par exemple chanter « plus haut » que ce qu’ils perçoivent de leur propre voix, afin de chanter juste pour un auditeur extérieur. Trouvez votre propre équilibre vous-même en chantant sur l’enregistrement de votre quatuor préféré ou en vous écoutant, par exemple ;
  2. Le volume. Savoir quand chanter plus fort ou plus doucement est la clé de l’équilibre entre les parties. Au début, vous aurez besoin d’une personne devant vous ou d’un enregistrement pour vous ajuster, et vous habituer à l’effet sonore de « l’intérieur » du quatuor. Ce n’est pas parce que vous entendez votre voisin plus fort que le ressenti est le même pour le public !
  3. Les voyelles. Une disparité entre les chanteurs sur la prononciation d’une voyelle donnera parfois l’impression d’une fausse note (même si l’accord est parfait d’un point de vue purement musical). Un excellent moyen de progresser sur ce point est de s’entraîner à chanter à l’unisson et de noter toutes les petites différences. C’est le soin du détail qui rendra l’ensemble doux et agréable à écouter ;
  4. Le placement. En chant, le « placement » est la source de la génération du son. Bas dans la gorge, le son est plus doux, plus chaud, plus flou. Derrière le nez, il est plus lumineux et plus brillant, le côté « nasillard » générant une touche presque cuivrée. Le chanteur Barbershop se doit de travailler les différents placements pour s’ajuster parfaitement à celui du Lead, et ainsi maximiser le son de l’accord. Ecoutez vous les uns les autres, et travaillez ensemble votre timbre pour arriver au « mix » parfait !

Notez que les 4 composantes ci-dessus sont classées par ordre d’importance, mais aussi de chronologie et de difficulté ; on commence par le plus instinctif (chanter juste), et l’on finit par le plus difficile et le plus subtil à maîtriser (placer sa voix à tout moment). Au bout du compte, votre quatuor s’accorde correctement quand chaque accord « sonne » vraiment et que les voix vibrent ensemble. Nous avons mentionné l’unisson comme exercice à titre d’exemple : bien qu’il soit assez vite ennuyeux, il permet d’entendre si l’ensemble chante « d’une seule voix » : aucun chanteur en particulier ne doit se distinguer parmi les autres. S’entraîner en duo est également une excellente habitude à prendre : deux membres travaillent à s’accorder ensemble tandis que les deux autres écoutent le résultat et prodiguent des conseils en fonction de leur impression.

Progresser en tant que quatuor

Voici les différentes étapes par lesquelles passe généralement la progression d’un quatuor Barbershop. Il s’agit bien sûr d’une vision simplifiée, mais elle pourra néanmoins vous donner une bonne idée de votre niveau d’avancement, en tant que groupe :

  1. Apprendre les paroles et les notes. Evidemment. Loin de nous l’idée d’énoncer des banalités, pourtant il est plus qu’important de le rappeler ici. L’accordage et le son des accords ne commencent que quand les notes et paroles sont mémorisées et maîtrisées. Inutile d’essayer d’aller plus loin dans le travail d’un arrangement si ne serait-ce qu’un chanteur ne connait pas sa partie parfaitement. Ne vous précipitez pas ;
  2. Apprendre à se connaître et à se concentrer sur le Lead. On met ici progressivement de côté les individualités pour devenir un groupe. Chanter à tempo réduit, et décortiquer chaque accord si nécessaire ;
  3. Apprendre à s’accorder sur le Lead en ajustant les 4 points vus précédemment (hauteur, volume, voyelles, placement du son) ;
  4. Apprendre à suivre les attaques et coupures du Lead, à saisir ses gestes, à s’habituer à ses respirations. A ce stade, le quatuor est capable de suivre parfaitement l’interprétation choisie au préalable et chantée par le Lead, à prendre ses inspirations de manière synchronisée, à faire des départs précis, etc ;
  5. Apprendre et planifier la posture, les gestes, les expressions du visage pour supporter et accentuer l’interprétation. Le quatuor est alors prêt à donner des représentations publiques.

Une nouvelle fois, ces éléments sont classés dans l’ordre de progression logique. Pour être plus précis, chaque étape de la liste ci-dessus est même un prérequis indispensable à la suivante. Par exemple, inutile de travailler votre présentation visuelle tant que les éléments plus basiques ne sont pas maîtrisés ; vous ne feriez que ralentir dans votre progression.

Tout ceci prendra du temps et beaucoup de travail, surtout si vous espérez atteindre un niveau raisonnable de performance. Un quatuor récemment créé, même avec des chanteurs Barbershop aguerris, peut prendre plusieurs mois pour apprendre à se produire ensemble. Ce délai sera encore plus long pour un quatuor débutant, principalement à cause du temps nécessaire pour apprendre à se connaître et à se synchroniser sur le Lead.

Les quatuors expérimentés passent par les mêmes étapes de progression pour chaque nouvelle chanson qu’ils apprennent, même si leur habitude et leur savoir-faire raccourcissent énormément le temps nécessaire. La plupart d’entre-eux décident également, avant-même d’apprendre en profondeur un arrangement, de créer un « Plan de présentation », afin de se mettre d’accord à l’avance sur les éléments de style à inclure, pour éviter de ré-apprendre la chanson à posteriori.